Montre moi ta Fès cachée

Début mai nous avons reçu notre premier visiteur tout droit venu de Bretagne : Antoine.
Nous avons profité de sa présence pour partir en vadrouille et découvrir Fès, ville impériale marocaine (c.a.d. désignée capitale du Royaume à une certaine époque) dans la partie nord du pays.

La médina : l’ancienne Fès

La médina de Fès est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, autant vous dire qu’elle vaut le coup d’oeil. Elle renferme plusieurs monuments importants du Royaume (notamment de très belles et anciennes mosquées). Considérée comme la capitale culturelle et spirituelle du Maroc, elle est aussi connue à juste titre pour son artisanat qui perdure au fil des génération (poterie, maroquinerie, tissu, tapis…).
Comme dans toutes les médinas, ce que l’on aime c’est s’y perdre au fil des rues (avec ses quelques 10 000 rues, autant vous dire que ce n’est pas tellement compliqué) : un coup à gauche, un coup à droite, toujours avec curiosité et l’espoir d’y découvrir des trésors…

Les tanneries : la peau de Fès

Passage obligé par l’une des trois anciennes tanneries de Fès, l’occasion d’y découvrir un artisanat traditionnel.

En tant que bons touristes, nous nous faisons rapidement inviter par un commerçant fassis (habitant de Fès) à venir découvrir « gratuitement » les tanneries. Nous nous laissons tenter par la promesse d’une belle vue sur l’ensemble depuis les terrasses. Ni une ni deux, nous voilà là-haut, un brin de menthe sous le nez (car oui, gare aux odeurs) attentifs à ses explications quant au fonctionnement d’une tannerie.

Si comme nous les tanneries attisent votre CUIRiosité, je vous conseille de lire ce chouette article bien détaillé avec en prime de jolies photos (hum… c’est que c’est bien écrit, et que les explications de notre guide datent un peu, donc j’avoue je délègue…).

Suite à la visite, difficile de résister au passage par la boutique : d’une part parce que c’est tentant, d’autre part parce que le commerçant est bien insistant (je vous laisse imaginer…).
Alors on aura cette désagréable impression de se faire arnaquer à chaque fois qu’il nous annonce un prix (à juste titre ou non), et on finira par craquer sur un pouf en cuir de dromadaire dont nous n’assumons toujours pas le prix d’achat (#pigeon).

Panorama sur Fès

Pour avoir la plus belle vue d’ensemble sur Fès, il faut se rendre aux tombeaux mérinides aujourd’hui en ruines, sur la colline qui surplombe la ville. D’un côté la vieille Fès, de l’autre de la verdure à perte de vue. En fin d’après-midi, par beau temps, la lumière sur le paysage est plutôt chouette !

En sortant de Fès…

Deuxième jour : après un dernier tour dans la médina nous reprenons notre chemin. La route entre Fès et les ruines de Volubilis (notre dernier arrêt avant la fin du weekend), bien que parfois tortueuse, nous a régalé de splendides paysages de la campagne verdoyante marocaine.

Volibilis (alias Belle-de-Jour en latin): des ruines romaines au Maroc

Volubilis c’est le site archéologique le plus vaste du Maroc avec ses 40ha dont seulement 17 sont accessibles au public. Ancienne capitale de la Mauritanie, fondée au IIIe siècle av. J.-C., le site est aujourd’hui bien conservé et on peut y admirer de belles mosaïques encore quasi intactes.

L’entrée vous coutera un euro symbolique (enfin 10dh) et vous pouvez optez pour un guide (pour 150dh de l’heure) ou bien vadrouiller en solitaire, option que nous avons préférée car peu férus d’histoire des pierres…

Et c’est parti pour une heure de visite au milieu des ruines : maison d’Orphée, Capitole, maison de Bacchus et des Quatre Saisons, maison des travaux d’Hercule, etc.
De vieilles pierres, de la verdure, du clame et du soleil, combo gagnant pour conclure ce weekend touristique !

Bye bye Antoine et merci pour ta visite 🙂

One Comment

  1. <b class="fn">ariane</b>

    Oh nous aussi nous y sommes allés à Fès. Et on a acheté …. un pouf.! Courage les amis, l’odeur finira par partir. Mais vous en avez pour au moins 6 mois. On vous embrasse. Ariane et Philippe PRZY….

Laisser un commentaire