Le Connemara, beauté irlandaise

Chiennement accueillis par Ishka, nous sommes arrivés tard le soir au Connemara, à Tully Cross. Ishka, cette espèce de « chien d’eau Irlandais » au caractère bien trempé, nous a ouvert les portes de son antre avec ses plus féroces aboiements. Après quelques biscuits distribués, quelques caresses délicates promulguées, la bête s’est finalement résignée à nous accepter chez elle. Ouf, puisqu’on restera ici deux nuits ma belle !

IMG_1084

Le lendemain, c’est avec un réveil canin que nous entamons la journée : Ishka avait jugé bon de faire venir en renfort ses deux potos Huskies presque aussi canons qu’elle. Bref, je ne vais pas vous faire un article à la 30 millions d’amis, alors attaquons sans plus attendre le vif du sujet.

DSC_0793

Avant de se lancer dans une randonnée dans le Connemara National Park, nous avons fait un stop à l’Abbaye de Kylemore. Plutôt attractive de visu, on sera vite refroidis par le tarif de la visite à 13€ par personne. Résignés, on décide de laisser cette visite au car de retraités que l’on voit débarquer. Après tout, nous avons tout un programme qui nous attend : direction le Parc National du Connemara.

Le Connemara National Park

Le Parc offre une belle balade en perspective : premier point important pour nos petits porte-monnaie, c’est entièrement gratuit ; deuxième chose, plusieurs circuits pédestres sont proposés (allant de 3km à 6km, avec une montée de la Diamond Hill). Puisqu’on ne vient pas dans le coin très souvent, on opte pour l’option la plus longue avec « l’ascension » de la colline, la vue du sommet promet de valoir le déplacement.
La montée n’est pas si facile, on alterne avec l’envie de se mettre en T-shirt avec ce soleil qui ne nous quitte pas et le besoin de se rhabiller en vitesse lorsque le vent irlandais reprend le dessus. Puis ça grimpe. Enfin, c’est bien loin d’être insurmontable, et on ne va pas se laisser abattre, regarder ce petit bout de 6 ans qui gambade aisément, pourquoi pas nous ?

On the top of the hill, la vue est un régale : les terres brulées d’un côté, par ici les lacs, et voila la côte atlantique au loin, la-bas les collines… On vous laisse apprécier la vue :

Quelques peu rincés par cette chouette balade, et après s’etre rassasiés, nous opterons pour continuer la découverte à bord de notre petit bolide, nos gambettes nous remercierons.

La Sky Road

Sky Road : nous voilà ! Certains la décrivent comme l’une des plus belles routes d’Irlande « où se mêlent collines verdoyantes et paysages côtiers à couper le souffle ». Et bien… ce n’est pas faux !
On découvrira les magnifiques plages irlandaises : qui aurait pensé trouver ici du sable fin et une eau turquoise ? Dommage que les maillots de bain aient été remplacés par les manteaux et bonnets…

C’est en rentrant chez Ishka que nous nous arrêterons sur le bord de la route : deux jeunes qui, pancartes à la main, semblaient se diriger vers la même direction que nous. Ils montent à bord, et « tient donc, vous êtes français vous aussi ? » Nous les déposerons un peu plus loin, dans un coin tranquille, propice au camping sauvage. Bonne route à vous ! Qui sait, nous nous recroiserons peut être…

En descendant vers Galway…

Nous quitterons doucement le Connemara, direction Galway. On s’arrêtera pique-niquer à  à Cong. Cong que tout le monde connait puisque c’est le village où a été tourné le fameux film « The quiet man » ! Tout ça ne vous dit rien ? Très bien, nous non plus de toute façon (c’est bon signe, vous êtes quelqu’un de jeune ! ou c’est juste un manque de culture gé…).  Visiblement ce petit village attire pas mal de touristes grâce à ce film.

Toujours en descendant vers Galway, on fera un autre stop sur la route : le Monastère de Ross Errily.  Ce n’est pas tant qu’on aime les vieilles pierres, mais la ça vaut le détour, on est plutôt contents d’avoir été curieux : en pleine cambrousse, au bout d’un chemin, un monastère complètement désert. La visite est chouette, on se retrouve comme des enfants à explorer les moindres cachettes. Nous serons vite rejoint par une famille qui se lancera dans une partie de cache-cache (il faut dire que les lieux s’y prêtent totalement). Bon, je ne vous cache pas que j’ai été tentée mais Tim n’avait pas l’air décidé à venir me chercher : la partie aurait pu durer suffisamment longtemps pour que je devienne une vieille pierre à mon tour …

Galway

Nous passerons la soirée  à Galway, première « grande » ville où l’on dormira. A vrai dire, ça ne parait pas si grand. Lorsque l’on nous présente le centre ville et sa carte, on nous précise que tout est accessible à pied en une 15aine de minutes. Parfait, cela nous convient, allons boire un cidre, une bière et laissons nous tranquillement porter par l’ambiance de la ville. Pour faire court, Galway c’est beaucoup d’artistes animant les rues et de nombreux pubs. C’est très agréable, tranquille et vivant à la fois.

Après dîner, alors que nous sortons à peine du resto, nous croisons des visages familiers. « Ah, mais c’est vous ! » … On a beau avoir passé une 20aine de minutes ensemble en voiture, je ne crois pas que nous ayons mentionné nos appellations respectives : Camille, Simon, enchantés, nous c’est Tim & Sophie. L’Irlande, ce n’est pas très grand, et pour le peu qu’on est prévu à peu près le même itinéraire, le destin a voulu qu’on se recroise et qu’on ne quitte pas le pays sans connaitre ne serait-ce que les prénoms de ces sympathiques jeunes autostoppeurs (je vais arrêter de préciser jeunes, car on prend tout de suite 10 piges…).

Dès le lendemain nous prendrons la route vers les Falaises de Moher.

On vous y donne rendez-vous dans notre prochain article 😉

Laisser un commentaire