« La Vallée du Paradis », vraiment ?

Expectation …

La Vallée du Paradis, un nom qui fait rêver.
Nous avons profité de la visite des parents de Tim en août dernier pour aller vérifier par nous-même ce que cette vallée a de si paradisiaque.
Alors voici le topo : les palmiers sont là, le soleil aussi, et quelques points d’eau résistent à la chaleur estivale. Bref, le combo idéal pour ce qui devrait être un coin de paradis, en théorie.

Lorsque l’on arrive dans la vallée, le décor est splendide. Le vert des palmiers se mêle parfaitement à l’ocre de la terre et de la roche, il y a comme un petit goût de nature sauvage dans l’air. Le ciel est légèrement voilé, mais le soleil cogne à travers les nuages, on avoisine les 35°.
On croise rapidement un panneau « Vallée du Paradis », signe que l’on va bientôt pouvoir s’arrêter et continuer à pieds pour atteindre les points d’eau tant désirés par cette température. Dès le premier parking, on se gare. Des guides se précipitent vers nous, nous proposant leurs services. Plutôt sceptiques sur la nécessité d’avoir un guide, nous refusons poliment, et c’est tant mieux car à peine 20 minutes de marches suffiront à atteindre les points d’eau. Tranquillement nous descendons dans la vallée. Nous sommes loin d’être les seuls à s’y aventurer, mais notre arrivée matinale nous épargne les cars de touristes.
A l’ombre des palmiers et au bord du ruisseau, la fraicheur de l’air est la bienvenue. Après une courte marche, nous voilà enfin arrivés aux points d’eau tant attendus.

… VS reality

Là c’est un peu la surprise. Un premier petit bassin fait office de poubelles : bouteilles, emballages plastiques, cigarettes et autres détritus flottent en surface. On se demande toujours comment les Hommes peuvent-ils encore de nos jours prendre notre planète pour une poubelle ? Sérieusement, ça à tendance à me « mettre colère » … Toi qui as porté ta bouteille d’eau pleine jusqu’ici, ne peux-tu pas la remporter vide jusqu’à une VRAIE poubelle ? Qu’est ce qui ne tourne pas rond dans leur tête… Ce groupe de touristes russes qui débarquent, la clope au bec qui une fois terminé se permettent d’ajouter leurs mégots aux déchets stagnants… GRrrrRRrrrRrrrr… c’est exaspérant.
Voilà, vous l’aurez compris, ce n’est pas ma définition du paradis.

Mettons de côté la saleté due aux touristes irrespectueux, l’endroit est agréable. On se laisse facilement tenter par une baignade dans les plus grands bassins (tentant de ne pas poser les pieds au sol, l’eau est loin d’être cristalline, surprise quant à ce qui dort au fond). L’eau est fraîche, les plus téméraire se laisse aller à quelques plongeons périlleux.
Après quelques instants de farniente, nous prenons le chemin du retour. L’appel du ventre se fait sentir, et la magie du Maroc fait qu’a n’importe quel endroit touristique, il est possible de déguster un tajine, et ce même en pleine nature. C’est donc les pieds dans l’eau que nous nous installons autour d’une table en plastique, attendant que le festin soit servi. En prime, les poissons de la rivière s’occupent de nos pieds, adieu les peaux mortes !

La « Vallée du Paradis », vraiment?

A la question « La Vallée du Paradis mérite-t-elle son titre? », je vous répondrais que non. Le décalage entre ce que l’on s’attend à trouver dans la Vallée du Paradis et la réalité est là. Et l’Homme a une fois encore tendance à ruiner ces magnifiques coins de nature en lui laissant ses petits souvenirs personnels.
Malgré tout, les paysages valent incontestablement le détour.

Un petit conseil à vous qui êtes tentés par cette belle Vallée : l’été n’est très certainement pas la meilleure saison pour la visiter (trop touristique car située à une heure d’Agadir, et quelque peu à sec par endroit). L’endroit ne doit être que plus beau au printemps !
Et la Vallée est grande, n’hésitez pas à partir à la recherche de ses trésors cachés…

2 Comments

  1. <b class="fn">Elga</b>

    Je découvre votre site avec enthousiasme, tombé dessus en fesant une recherche google « guide vallée du paradis » . En effet, comme vous je prefere ne pas avoir de guide pour les excursions « simples », néanmoins j’ai quelques questions, je me permets de vous les poser si cela ne vous embete pas d’y répondre :
    – Peut on faire la totalité de la vallée du Paradis sans guide, ou plus on avance plus les chemins se compliquent ?
    – est ce accessible avec des enfants en bas âge ? Peut on emmener une poussette ou le porte bébé doit être de mise ?
    – Avez vous vu les cascades d’Immouzer ? Est ce sur le meme site ou bien faut il reprendre la voiture .
    Merci infiniment par avance du temps que vous voudrez bien consacrer à me répondre .

    1. <b class="fn">Sophie</b>

      Bonjour Elga,

      Merci de votre passage sur notre blog 🙂
      Pour répondre à vos questions :
      – Nous n’avons sans doute pas fait toute la vallée, nous étions en voiture et nous sommes arrêtés au premier panneau « vallée du paradis » indiquant un chemin de traverse et un parking. Pour cette petite balade, nous n’avons absolument pas eu besoin d’un guide (qui sait, il nous aurait peut être montré d’autres chemins, toujours est-il que l’on s’en est très bien sortis touts seuls).
      – Je vous conseille fortement le porte bébé. De mémoire il y a certains passages non accessible en poussette, parfois quelques marches, des petits rochers sur lesquels marcher pour traverser des cours d’eau.
      – Nous ne nous sommes pas rendus aux Cascades d’Immouzer car il me semble qu’elles étaient à sec à cette période (nous avions visité la vallée du Paradis au mois d’aout). Le mieux est de vous renseigner sur place auprès d’un marocain 😉

      Je vous souhaite bon voyage et profitez bien du Maroc et ses merveilles !

Laisser un commentaire