La Grande Mosquée de Casablanca

Casablanca, on l’aime, on la déteste, on aime la détester… 

Loin d’être une ville touristique (car capitale économique du Royaume), Casablanca est une ville « à vivre » plus qu’à visiter. Avec Timothée, on aura souvent fait le parallèle en parlant d’elle comme étant la Bangalore marocaine : ville plutôt moderne, moins traditionnelle et historique que les autres grandes villes du pays (Marrakech, Fès, Essaouira…), également relativement plus occidentalisée et donc plus attractives pour les travailleurs étrangers. Malgré ses problèmes de circulation, de pollution de l’air (et sonore) grandissants, ses travaux incessants, Casablanca est une ville où il fait bon vivre en tant qu’expatrié français. Sa situation de bord de mer, ses terrasses de cafés ensoleillées, ses nombreux marchés, ses quartiers animés, chacun y trouve son bonheur.

Brève parenthèse sur Casablanca terminée, revenons à notre mouton : la Grande Mosquée Hassan II.

La Mosquée Hassan II : emblème de Casablanca

C’est un incontournable de la ville. D’ailleurs comment la manquer ? Elle est belle, elle est grande, elle est majestueuse, on ne voit qu’elle sur la Corniche. Située au bord de sur la Mer, il fait bon flâner sur son esplanade : entre pêcheurs, vendeurs de douceurs sucrées et salées, femmes proposant des motifs au henné, footballeurs passionnés, familles et amoureux viennent s’y balader le weekend comme en semaine.

Il nous aura tout de même fallu plus d’un an sur place, la visite d’un couple d’amis et une date de départ définitif approchant pour nous décider à y pénétrer (un peu comme ces parisiens qui n’ont toujours pas pris le temps de gravir les quelques marches de la tour Eiffel me direz-vous).

Il faut le savoir, la Mosquée Hassan II est l’une des rares mosquées ouvertes aux non-musulmans (la seule au Maroc d’ailleurs), ainsi fut la volonté du Roi dont elle porte le nom.

La visite de la Mosquée se fait accompagnée d’un guide qui vous explique à la fois l’histoire de sa construction, ses spécificités architecturales ainsi que son fonctionnement en tant que lieu de culte musulman.

La Mosquée Hassan II en quelques faits et chiffres

  • Avec ses 90 000m², c’est l’une des plus grandes mosquées du monde (la 5e précisément).
  • Elle comporte une salle de prières, une salle d’ablutions, des bains, une école coranique, une bibliothèque et un musée.
  • La salle de prières peut accueillir à elle seule 25 000 fidèles (son esplanade quelques 80 000 personnes).
  • Son minaret atteint les 210 mètres de haut. Il est doté d’un rayon laser qui indique la direction de La Mecque (avec une portée de 30 kilomètres).
  • La salle de prière est équipe d’un toit ouvrant et du chauffage au sol (s’il vous plait). Cette toiture mobile de 3 400m² et de plus de 1 100 tonnes peut se déplacer en seulement 5 minutes par un système de roulement motricé.
  • Lorsque le toit est fermé, ce sont 50 lustres qui éclairent la salle de prière. Les plus grands d’entre-eux mesurent 6 mètres de diamètres, 10 mètres de hauteur et pèsent 1200kg.
  • Sa construction a nécessité 7 ans de travaux, mobilisant 10 000 ouvriers et artisans effectuant plus de 80 MILLIONS d’heures de travail.
  • La coût global de sa construction a été évalué à 3,8 petits milliards de dirhams.

Source : http://www.mosquee-hassan2.com

Infos pratiques :

  • Le prix de la visite guidée est de 120 dirhams pour un non résident marocain et moitié prix pour un résident.
  • Elle s’effectue en groupe accompagné d’un guide et dure 1h à 1h30.
  • Pour plus d’infos, rendez-vous sur : http://www.mosquee-hassan2.com

Merci à ©Marine G. pour ses quelques photos. Marine, avec qui nous avions passé un fantastique voyage en Inde du Sud, rappelez-vous.

Laisser un commentaire