Home Sweet Home

Nous voilà locataires d’un petit appartement dans le quartier de Koramangala.

Enfin nous retrouvons un petit chez nous !

Bon, il faut avouer que c’est encore un peu du camping pour le moment : il nous a fallu acheter tous les meubles, mais on vit pour l’instant sans table ni chaise, les valises faisant office de table basse. Mais petit à petit Elmer fait son nid !

Notre petit salon en cours d'aménagement
Notre petit salon en cours d’aménagement

Les recherches d’appartements, c’est toujours un peu compliqué il faut l’avouer, mais ici, c’est pire ! Les brokers ont tendances à poster des annonces, en ligne, d’appartements qu’ils n’ont même pas en location, histoire d’attirer les pigeons… Donc quand on appelle pour une annonce, on se retrouve à visiter 3-4 appartements mais qui, au final, ne correspondent pas vraiment à nos attentes… Puis puisque nous ne sommes pas indiens, nous avons le droit à des tarifs particuliers… disons particulièrement plus élevés. Même si ici, il faut savoir que tout se négocie et les loyers restent tout de même relativement moins élevés qu’en France.

Enfin c’est fait, et nous avons même une deuxième chambre pour accueillir les visiteurs, à bon entendeur…

Aussi, on vient tout juste de retrouver internet (d’où le manque de nouvelles et de news sur le blog). C’est d’ailleurs assez folklorique l’installation d’internet ici. Les techniciens montent sur les toits, de notre immeuble mais aussi de celui d’en face, pour installer les câbles. On comprend alors pourquoi il y’a tant de câbles qui pendent un peu partout dans toutes les rues : entre l’électricité, internet, le téléphone…

Câbles en veux tu en voila
Câbles en veux tu en voila

Et puis, on connaît aussi nos premiers gros orages. La mousson est prévue généralement à partir de juin/juillet et pour 2-3 mois. Mais en attendant, ça n’empêche pas des « petits » orages de temps en temps. Les routes se retrouvent très vite inondées, au point de rendre la circulation difficile…

Pour la petite anecdote : jeudi dernier, après un gros orage, on avait prévu d’aller au restaurant. On se retrouve donc rapidement à bord d’un rickshaw. Arrivés devant une rue un peu inondée, on se demande ce que va décider notre chauffeur… Qui tente alors plein de bonne volonté d’avancer pour arriver au bout de la rue (où se trouve le resto en question). On sent que l’eau monte de plus en plus et qu’on s’embourbe, jusqu’à ce que le moteur ne réponde plus de rien. Nous voilà alors bloqués, au milieu d’une rue, avec 50cm d’eau de tous les côtés. A notre gauche des motos couchées dans l’eau… C’est à qui aura le courage de mettre les pieds la dedans pour nous sortir de la ! (Quand on connaît la propreté des rues, on préfère ne pas penser à ce qui traîne dans cette eau). On comptait un peu sur notre chauffeur pour nous sortir de la, mais visiblement il n’avait pas plus envie que nous de se mouiller. Au bout de 10 minutes, Tim (ce héros !) remonte son pantalon, et s’apprête à descendre, quand deux gentils indiens viennent à notre rescousse pour pousser la bête jusqu’au bout de la rue, Alléluia ! La prochaine fois, on prendra un rickshaw avec option flotteurs ! 2h plus tard : plus rien sur les routes, on peut rentrer sereinement.

Voilà les dernières nouvelles !

La semaine prochaine, week-end prolongé oblige (le 1er mai c’est international !), on en profite pour s’organiser une petite lune de miel à Goa (sur la côte ouest de l’Inde), sur les plages de Palolem. On vous en dira des nouvelles 😉

Laisser un commentaire